La fête de la chasse et de la pêche

Apologie de la violence envers les animaux

Les chiens de chasse

 

Transportés comme du bétail, les chiens de chasse, qui ne servent pas aussi de chiens de compagnie, ne sont pas mieux traités que des animaux d'élevage.

Ils sont toute l'année dans des enclos plus ou moins grand et ne sorte que pour la chasse ou les expositions de chien de chasse (comme ici). Ils sont également transportés dans des compartiments où ils ne peuvent s'installer confortablement (tête courbé parfois).

Ces chiens sont considérés plus comme des outils de chasse qu'autre chose, présentés comme étant, en fonction des races, "complets" , "petit format qui rentre dans un carré" (compartiment de transport), etc. On présente leurs caractéristiques "existe en tel couleur ou tel couleur", etc.

 

La façon dont sont présentés ces chiens en dit long sur la considération de beaucoup de chasseurs pour leurs chiens de chasse (surtout en meute).

 

Ci-dessous, un exemple de la considération de certains chasseurs envers leurs chiens de chasse:


Les safaris

 

Ils sont représentatifs de la fameuse quête des trophées (tête d'animaux) dont semble investi les chasseurs. L'objectif est de tué l'animal le plus beau, c'est-à-dire le plus gros et/ ou le plus grand,  soit avec les plus belles cornes, dents, défenses, crinières, etc. C'est le jeu de celui qui aura le plus gros trophée. Un jeu des plus puéril, et surtout des plus violent puisqu'il arrache la vie.

 

Lors de cette fête deux stands de safaris étaient présents, l'un pour chasser des animaux "exotiques" dans des contrés lointaines, l'autre pour chasser autant qu'on veut de "vrai sanglier " (c'est-à-dire non croisé avec des cochons, ni nourri l'hiver comme l'a bien dit le vendeur) en Tunisie (et oui ils ne sont pas chassés là-bas puisqu'ils ne sont pas mangés..).

Les animaux chassés

 

Les animaux sauvages sont chassés toute l'année (notamment les espèces dites nuisibles), mais surtout pendant la saison de chasse qui commence en septembre et se termine en janvier. Nul repos pendant la période hivernale où les animaux doivent pourtant déjà fournir des efforts pour passer l'hiver.

 

Les animaux sauvages ne sont pourtant pas différents de nos animaux de compagnie, ils sont tout aussi sensibles et conscients. Le fait d'être chassé, pourchassé ou encore piégé et une grande source de souffrance. Il en résulte non seulement des millions d'animaux tués, mais aussi des animaux blessés (quand ceux-ci ne sont pas traqués), des petits sans parents, des familles et des groupes déchirés. Il est inacceptable que la chasse soit permise dans des pays où les humains n'ont nul besoin de chasser pour se nourrir. Il s'agit strictement d'un loisir violent envers les animaux.


L'écologie

 

Le rôle écologique de la chasse est négatif, les animaux sont nourris l'hiver quand d'autres ne sortent pas directement d'élevage pour être tués, sans oublié les prédateurs qui sont systématiquement pris en cible (loup, renard, blaireau, belette, linx, etc.) et qui ne font pas l'objet, eux, de réintroduction de la part des chasseurs (bien au contraire !).

 

Voici quelques chiffres (ONCFS et site de chasse):


- 14 millions de faisans élevés / 3,5 millions de tués, une grand partie de ceux qui survivent meurent

- 5 millions de perdrix rouges et grises élevés/ pas de chiffre complet depuis 1993
- 1 million de canards colverts élevés / 80% de cette population est tué, 13% de ce qui restent survivent.
- 120 000 lièvres élevés / pas de chiffre depuis 1993
- 10 000 lapins de garenne élevés /  pas de chiffres exactes depuis 1993
- 500 tonnes de viande de cerf élevés / 57 944 tués
- 170 tonnes de viande de daim élevés / 1120 tués

- environ 10 000 sangliers élevés / 550 619 tués