Pourquoi changer son alimentation ?

Pour les animaux

Environ 60 milliard d'animaux (mammifères, poissons) sont tués chaque année pour leur chair et ce qu'ils produisent. Pourtant les récentes études montrent que les animaux ont conscience de leur vie, c'est-à-dire qu'ils font l'expérience de leur vie. L'exploitation animale pour la chair ou les produits dérivés amène à nier cette conscience, leur intelligence et leurs émotions. C'est au final un enfer que l'on construit éternellement pour les animaux.

 

Pour l'environnement

 

L'exploitation animale entraîne une consommation des ressources naturelles énorme:

- en eau: pour 1 Kg de viande de boeuf il faut 15 500 litres d'eau, alors qu'il en faut entre 300 et 1800 L, pour produire 1 Kg de fruits, légumes, céréales et autres plantes.

- en terme de surface cultivée: pour 1Kg de bœuf il faut 323 m2 de surface, alors qu'il en faut 6 pour des légumes.

Ainsi, l'exploitation animale est le plus gros responsable de la destruction de l’Amazonie, les terres brulées ou détruites servent ensuite à planter du soja qui sera donné en farine aux animaux d’Europe (à noter que les vaches et autres ne mangent pas de légumineuses originellement, cette consommation forcée crée des problèmes de santé)

 

Elle génère aussi une pollution très importante en méthane ce qui amène l'exploitation animale à être plus polluante (14% des effets de serre) que les transports.

 

Pour les être-humains:

Un calcul est vite fait, au vu des dépenses en terme de ressource naturelle, au vu de la pollution produite, une consommation carnée ou omnivore n'est pas viable à long terme. Elle est même dangereuse. Une alimentation végétale seule permettrait de garantir le renouvellement des ressources, et donc la survie de notre espèce (et d'un certain nombre d'autres). Elle permettrait aussi de libérer des espaces et de les redonner à la nature et aux autres espèces.

Cette mode alimentaire, si la politique ne s'en mêlait pas, pourrait préserver le monde entier contre la faim et la malnutrition.

 

Pour votre santé

L'alimentation végétale préserve d'un certain nombre de maladies (cardiovasculaires notamment) et permet d'apporter tous les nutriments nécessaires sans certains éléments nocifs présents dans les produits d'origine animale. Hormis la vitamine B12 qui ne se trouve qu'en très petite quantité, l'alimentation végétalienne ne va pas de pair avec la prise de compléments alimentaires. Cela peut certainement en rebuter, mais le fait de savoir que 50% de la production de compléments alimentaires est destinée aux animaux d’élevage peut sans doute apporter des éléments à la réflexion. 

 

Le sujet est vaste, il manque beaucoup de détails et de références ici, nous en citerons une que nous conseillons à tous pour en savoir plus sur ce sujet: Plaidoyer pour les animaux, de Matthieu Ricard.

 

Le veganisme c'est aussi favoriser le bio, le local et le "tout vrac" !

 

Ce n'est peut- être pas évident pour tout le monde mais nos modes de consommation, quels qu'ils soient, ont des impacts et parfois très négatifs. Ainsi acheter un produit qui n'est pas local ou de saison implique qu'il soit transporté de plus ou moins loin (pollution atmosphérique). En outre, un produit emballé implique l'extraction de matière(s) première(s) (pétrole si plastique par exemple), l'utilisation de produits toxiques lors de sa transformation, enfin la question de son traitement en fin de vie (brûlé, recyclé ou laissé dans la nature). Quand au bio, il est essentiel que les pesticides soient de moins en moins utilisés autant pour notre santé que l'avenir de notre environnement à nous humains et non-humains.

 

Comment changer son alimentation ?

en cuisinant !!

Ce n'est bien sûr pas évident au début, les goûts sont là, les envies aussi, mais heureusement pour nous internet regorge de talentueux blogueurs qui vous feront saliver et découvrir plein de nouvelles recettes et saveurs qui avec le temps remplaceront celles de la viande, du poisson, des produits laitiers et des œufs.

Certains changent radicalement, d'autres y vont petit à petit, certains fluctuent...il n'y a pas de règles, pas de logique quand on touche à l'alimentation, à ce qu'on mange et ce qui fait ce que nous sommes d'une certaine manière. Le but est de bien (le) vivre, car c'est le meilleur moyen de réussir à éliminer les produits d'origines animales de ses habitudes.

 

Pour vous aider, on se propose de vous présenter des recettes vegans qu'on aura testé pour vous ! (à venir !)

"VEGAN", de Marie Laforet, votre bible de la cuisine !


(à venir)