Changer sa garde robe

Il n'est pas toujours simple encore de nos jours de s'habiller sans faire de tord, peu importe l'espèce, tant le milieu du textile exploite les êtres humains des pays en développement ou pauvre et pollue les ressources en eau (colorants, traitements chimiques des tissus, etc.).

Nous n'aborderons ici que les matières d'origine animale utilisées dans la mode, soit la fourrure, le cuir, la laine et la soie.


La fourrure: prenez le réflexe, regardez l’étiquette !

La fourrure a tué plus de 140 milliards d'animaux en 2014,

prenez le réflexe, regardez l'étiquette !

 

Manteaux, capuches, bonnets, écharpes, chaussures, sacs, la fourrure on en trouve un peu partout en hiver et s'il est parfois difficile de différencier la vraie de la fausse, même au niveau du prix, leur fabrication est très différente.

 

Conditions d'élevage : l'enfer

 

Les élevages qu'ils soient en Finlande, en Suède, en Norvège ou partout ailleurs révèle des conditions de vie inacceptable pour les animaux qui y sont détenus pour leur fourrure. Entassés dans des espaces exiguës et lugubres, des cadavres qui côtoient les êtres qui vivent encore, des grillages sales sous leurs pattes, des blessures, des plaies non soignées, des mutilations, etc. C'est une souffrance et un désespoir terribles dans lesquels on plonge des milliards d'animaux chaque année avant qu'ils ne soient gazés ou électrocutés puis dépecés.

Un prix élevé pour porter de la vraie fourrure, alors même que la fausse fourrure rivalise avec brio.

 

Plus d'informations sur le site Fourrure Torture.

 

La vraie fourrure mieux que la fausse ?

 

Si l'aspect éthique devrait suffire à évincer la question esthétique, il est bon de savoir qu'on peut garder l'aspect fourrure sans en porter de vraie ! Ce documentaire diffusé par France 2 permet de montrer que la fausse fourrure ne tient pas moins chaud que la vraie, contrairement à un vieux préjugé. Il existe différente qualité de fausse fourrure, tout comme pour la vraie.

 

Les prix, un bon moyen pour savoir si la fourrure est vraie ou fausse ?

 

Le prix de la fausse fourrure varie en fonction de sa qualité, tout comme la vraie, il est parfois très difficile, voire impossible de les différencier. Vous pouvez très bien tomber sur un bonnet avec un ponpon fourrure à bas prix...ne vous y fiez pas ! Seul l'étiquette (attention il peut y en avoir plusieurs) pourra vous indiquez clairement si c'est de la vraie ou non.

 

Prenez le réflexe, regardez l'étiquette !

 

La laine : une exploitation comme une autre (en cours)

Sélectionner pour produire plus

 

Il faut savoir qu'à la base les moutons, les lamas, les chèvres, etc. qui sont exploités pour leurs différents types de laine ne sont pas naturellement des producteurs infinis de laine. C'est au fur et à mesure des sélections faites par l'homme qu'on en est arrivé à avoir des espèces qui ne muent plus naturellement. Cette sélection à permis aux éleveurs d'avoir bien plus de laine, puisqu'ils en produisent sans arrêt. Ainsi aucun de ces animaux ne pourrait vivre à l'état sauvage. L'objectif est de produire plus (et parfois mieux).

 

Un milliard de mouton,  2, 1 millions de tonne de laine et 3 tonne de souffrance

 

L’Australie est le premier producteur de laine (24% de la production mondiale totale, représentant 45% de la laine destinée à l’industrie vestimentaire),  suivie par la Chine (15 %), la Nouvelle-Zélande (12 %), l'ancienne URSS (9 %) et l'Argentine (4 %). Cette production de masse à un coût terrible pour les animaux :

 

- ils sont entassés en extérieur ou dans des stalles

- en cas de sècheresse certains meurent étouffés (ils ont leur toison à cette époque)

- en hiver ils ont froid, faute d'avoir leur laine (qu'il leur a été enlevée)

- certains pays dont l'Australie pratique le museling : la méthode consiste à découper des morceaux de peau sur l’arrière-train des agneaux, sans aucune anesthésie.

 

http://www.laissons-leur-peau-aux-animaux.org/#!la-laine/crx2